Les chiffres arabes seraient d’origine géométrique

Posté le 27 mai 2009 – 17:19 | par Simpldespry |

chiffres-arabes

1,2,3,4,… sont les chiffres que nous utilisons tous les jours pour compter, savoir l’heure, étudier, faire les courses,…Ces chiffres sont communément appelés chiffres arabes.

Je ne vais pas polémiquer sur le bien fondé de cette appellation, cependant je voulais partager avec vous une lecture que j’avais faite, quand j’étais enfant, concernant la signification des différents symboles choisis pour chaque chiffre.

Pourquoi 1 désigne l’unité? et pourquoi le 8 est-il écrit comme ça?

Si l’on se penche de plus près sur les figures des chiffres, on  se rend compte que le choix des figures des chiffres arabes possède en effet une logique!

Regardez vous même..

12345

Alors? avez-vous saisi le truc?

Voici la suite..

6789

Épatant, non?

La logique des chiffres arabes consisterait, donc, à choisir un symbole, simple à écrire, qui contient un nombre d’angles égus égale au nombre que la figure est appelée à représenter.

Réflexion n°: 50005

Respectant cette logique géométrique, quelle figure devrions nous choisir pour le zéro?

Be Sociable, Share!

Vous avez aimé cet article ?

Partagez votre avis avec les autres en postant un commentaire.
Pensez à souscrire dans un lecteur ou vous abonner via e-mail, c'est gratos!
  1. 36 Réponses à “Les chiffres arabes seraient d’origine géométrique”

  2. Par Anonyme le 27 mai 2009 | Répondre

    Tres interessante l observation.
    Cependant je prefere avoir une reponse a cette question : quand est ce que les chiffres arabes ont ete inventes ?
    Dans toutes les autres civilisations il y a un nom de l auteur ou de l inventeur de n importe quoi. Pourquoi ne mentionne t on jamais le nom du genie qui a invente les chiffres sans lesquels le monde n aurait jamais bouge du moyen age?

  3. Par Simpldespry le 27 mai 2009 | Répondre

    @ Anonyme (n’avez-vous pas de nom?)
    Il existe plusieurs théories qui traitent de l’origine des chiffres « arabes » comme de la signification des figures (voici une autres hypothèse moins séduisantes que celle que j’ai proposée : http://www.textesrares.com/duc283.htm)
    Le zéro est très probablement inventé par les arabes, d’ailleurs le mot « chiffre » vient de l’arabe « Sifr » qui veut dire zéro.
    A mon avis, le mérite de l’invention n’est pas l’apanage d’une seule personne ni d’un seul peuple, il est certainement partagé par plusieurs personnes appartenant à plusieurs civilisations où chacun apporte sa pierre à l’édifice.. disons que c’est une invention humaine :-)

  4. Par mamalilou le 27 mai 2009 | Répondre

    et oui zéro angle… enfin si l’on néglige la construction du cercle ou de l’ovale, avec le tracé laissé par l’angle plat de 360° tout ça pour faire de la capillotraction!!!
    tiens tu as aussi un article sur les signes sur caplibre avec un autre chez dracipe à suivre en lien, si tu veux
    belle soirée à toi

    http://caplibre.over-blog.com/article-26577991.html

  5. Par too banal le 27 mai 2009 | Répondre

    Arabes ou indiens ? Enfin peu importe! Le monde arabe délaisse ses chiffres à lui pour transcrire avec des chiffres qui ne sont pas arabes!
    Dans le système adopté pour dé-montrer que l’origine des chiffres arabes est géométrique, il y a deux biais : le 7 et le 9 ont été un peu forcés pour gagner quelques points!!…

  6. Par anonyme le 28 mai 2009 | Répondre

    Simple d’espry, joli nom que tu as !-
    Regarde ta bosse d’abord!
    Quand tu auras un nom conventionnel , j’adopterai un moi aussi.-

     »Le zéro est très probablement inventé par les arabes, d’ailleurs le mot “chiffre” vient de l’arabe “Sifr” qui veut dire zéro. »

    On dirait que tu n’es pas su^r que le zero a ete invente par les arabes alors que tout le reste du monde leur reconnait cette invention ainsi que les autres chiffres , sans aucun doute. –
    @Too banal , selon un prof, les arabes ont adopte les chiffres indiens comme une expression de gratitude apres l’adoption de l’alphabet arabe par les autorites hindoues durant les siecles precedents.
    Je ne sais pas si l’Inde utilise encore l’alphabet arabe pour ecrire leurs langues.

    Si quelqu’un possede quelques connaissance sur ce sujet, qu’il nous eclaire.

  7. Par anonyme le 28 mai 2009 | Répondre

    Me referant a mon post precedent, voici un lien traitant des circonstances dans lesquelles certains peuples ont adopte l’alphabet arabe pour ecrire leur langue-

    http://en.wikipedia.org/wiki/Arabic_alphabet

    Ce lien repond a la question que j’ai posee.

    PS -
    Le second alphabet le plus utilise dans le monde apres le latin est l’alphabet arabe.
    Le plus ancien texte ecrit en arabe date du 4 eme siecle de l’ere chretienne selon wikipedia-

  8. Par Simpldespry le 28 mai 2009 | Répondre

    @ Too banal
    C’est une belle théorie mais qui a ses limites
    En voila une autre, basée sur l’alphabet arabe:
    http://xxx.lanl.gov/ftp/math/papers/0304/0304219.pdf

    En faisant mes recherches sur le sujet, j’ai trouvé quelques sources qui affirment que les chiffres arabes que nous utilisons sont en fait en invention maghrébine, et non orientale! c’est pour cette raison qu’au Maghreb, nous les utilisons toujours contrairement au Machrek
    Ce qui est sûr dans tout cela c’est que ce sont les musulmans de l’Andalousie qui ont transmis cette transcription à l’Europe

    @ Anonyme
    Pour le zéro, il existe des théories qui prétendent que les mésopotamiens le connaissaient déjà à leur époque.. l’origine arabe (Al Khawarizmi plus exactement) est la plus plausible, jusqu’à maintenant
    Mais qu’importe après tout? l’écriture est un patrimoine humanitaire mondial

    @ mamalilou
    Il y a une autre possibilité celle d’un trait rectiligne ou d’un point :-D
    Mais faut admettre que le rond est plus beau, il est aussi très instructif s’il inscrit en rouge sur une feuille d’examen!

  9. Par Nabil le 28 mai 2009 | Répondre

    Très intéressent toussa ! Mais moi j’ai une autre théorie : Chaque chiffre représente un nombre de segments. Figure explicative

    Puisque les chiffres arabes sont très potes entre eux le 2 a empreinte 3 segments au 8 et le 3 en a acquis celui délaissé par le 8 :)

    Quant au 7 il est aussi excentrique que le tien :p

    lol

  10. Par Simpldespry le 28 mai 2009 | Répondre

    @ Nabil
    Cette théorie s’appelle, la théorie des grands nombres (grands d’âme), si je ne m’amuse :-D

  11. Par berbere le 17 oct 2009 | Répondre

    LES chiffres dits chiffres arabes ne le sont pas preuve à l’appui les arabes les vrais utilisent les chiffres hindous le zéro est inventé a cita et cirta c’est constantine et régions en algerie actuellemnt pendant le temps romain cette terre est berbere (amazigh) c’est une invention des berberes les arabes nous ont tout confisqué meme notre histoire et les occidentaux nous ont englouti d’avantage.

  12. Par Semh le 19 oct 2009 | Répondre

    Cette polémique est vraiment stérile.
    Il est très répandu que les chiffres arabes sont effectivement arabes parce que « ils tiennent compte dans leur écriture du nombre d’angles »
    parce qu’ils sont ainsi donc ils soont arabes; c’est ce que vous répond sans réfléchir une écrasante majorité de personnes au Maghreb et aussi certains au Machreq.Quel syllogisme!! Comme s’il faut être Arabe et non Scandinave, Chinois ou Grek pour inventer cette trouvaille!!
    On confond ainsi une notion extrèmement importante et qui a révolutionné les mathématiques d’une manière exponentielle: la base 10 (ecriture décimale positionnelle)qui a permis à l’humanité d’apprendre à additionner, soustraire, multiplier des nombres, les élever à la puissance, le logarithme, … avec la façon de représenter les chiffres arabes.
    Que ces chiffres arabes ou indiens transmis et développés par les arabes s’écrivent sous une forme ou une autre qui convient avec les lettres latines, orientales, chinoises ou japonaise, cela ne change aucunement de leur valeur. Ils s’appellent bien les chiffres arabes. Leur forme orientale ٩ ١٢٣٤convient avec l’ecriture des langues arabes, perse, ancienne turque, …
    leur forme 1 2 3 …9 convient avec l’écriture avec les lettres latines.
    Quelle manière de cantonner une invention Grande dans l’histoire de l’humanité à la simple manière de représenter les chiffres arabes: syllogisme de très mauvais goût: les chiffres sont arabes parcequ’il y a le nombre des angles dans leurs représentations écrites!!

  13. Par Simpldespry le 19 oct 2009 | Répondre

    @ berbere
    Je crois que t’as une dent contre les arabes!!! :-D
    Effectivement, d’après les recherches que j’ai faites, il et très probable que cette écriture est originaire du Maghreb et qu’elle se soit ensuite transmise vers l’Europe via l’Andalousie

    @ Semh
    « les chiffres sont arabes parce qu’il y a le nombre des angles dans leurs représentations écrites!! »
    Mais qui a dit ça????!??!
    Je crois que tu n’as pas bien lu l’article, je ne parle nullement du qui a inventé cette manière de représenter les chiffres, je les est appelé « chiffres arabes » parce qu’ils sont célèbres en tant que tel et je n’ai ni nié ni approuvé cette appellation car je considère que ces nombres sont un patrimoine humanitaire qui tombe dans le domaine public et personne ne peut se les approprier ;-)
    Par contre, l’article pose l’hypothèse que ces chiffres « humanitaires » soient d’origine géométrique, certains lecteurs ont proposé d’autres hypothèses toutes aussi valables que celle que j’ai présenté.. qu’en dites vous?

  14. Par Semh le 20 oct 2009 | Répondre

    J’ai parlé de ce syllogisme qui réduit et petitise la grandeur des « chiffres arabes » en tant qu’invention qui a révolutionné les mathématiques. Posez la question pourquoi vous dites que ces chiffres sont arabes, on vous répond avec toute assurance: oui ils le sont parce qu’ils sont basés sur le nombre d’angles. Ce syllogisme est très répandu.
    Ces chiffres sont effectivement arabes et leur grandeur dépasse de très loin la forme de leur écriture. Ecrire ces chiffres différemment , ie, de 1 à 9 en rajoutant le rien ou zéro pour pouvoir indiquer 10 (une dizaine et rien comme unités) et ainsi de suite … dans la forme orientale ou occidentale ou chinoise, …c’est ça ce qu’on appelle les chiffres arabes ( notion mathématique).
    L’humanité avant cette terrible invention ne savait pas additionner, multiplier, … les nombres écrits en romain, herogliphique, …
    C’est de cela que j’ai parlé.

  15. Par Simpldespry le 20 oct 2009 | Répondre

    @ Semh
    Les chiffres sont arabes parce qu’ils sont basés sur une construction géométrique.. Ah bon!??
    Je comprend maintenant pourquoi vous avez parlé ce syllogisme :-)

  16. Par sexe74444 le 22 oct 2009 | Répondre

    vou dite nimporte koi les chiffre son inventer par des turk sifir ve dir zero en turk

  17. Par Simpldespry le 23 oct 2009 | Répondre

    @ sexe74444
    Oui.. pourquoi pas?
    Pas la peine de s’énerver :-)

  18. Par Christophe le 10 nov 2009 | Répondre

    Bonjour, pour mettre mon grand de sel dans cette histoire, autant redire certaine chose…

    les symboles ont un nom qu’on appelle chiffre (de l’arabe siffr qui veut dire le vide ou zéro pour dire en math !! tiens donc).
    Et enfin, les symboles arabes sont ceux que l’ont peu voir sur les téléphone dans ces contrées là et non nos symboles à nous qui ont subit des transformations au cours du temps… Et ces symboles arabes seraient des lettres de l’alphabet arabes : comme par hasard (il me semble que les chiffres romain ou grec l’étaient aussi (I, V, X, L, D, C,…). Le fait qu’on dise que les chiffre arabes soient hindous vient plus du fait de la base et du système de position des chiffres et non de leur symbole.

    Ce ne serait donc qu’un moyen mnémotechnique tiré par les cheveux..
    Je ne retrouve plus une source d’un travail sur le sujet qui montre bien la similitide des caractères arabes et des chiffres arabes mais voici un aure très bon lien…
    http://www.ucam.ac.ma/fssm/rydarab/doc/communic/comhisma.pdf

    Et pour bien appuyer le fait que les chiffres sont arabes, pensez simplement à comment vous lisez un très grand nombre et comment vous effectuez une addition écrite : vous serez saisit de lire de droite à gauche comme … où sont donc les angles :os)

  19. Par Simpldespry le 13 nov 2009 | Répondre

    @ Christophe
    Effectivement, il faut distinguer entre le système décimal en tant que système et entre la symbolisme qui n’est qu’une façon parmi d’autre de le représenter
    Ici il n’est pas question de démontrer est-ce que les chiffres dit « arabes » le sont effectivement mais seulement de présenter une théorie selon laquelle le mec (ou la femme) qui a inventé cette écriture s’est inspiré de la géométrie
    Bien évidemment il existe d’autres théorie, suffit de lire les commentaire pour s’en rendre compte, dont justement la possibilité que cette manière d’écrire soit tirée des lettre arabes (commentaire n° 7 – lien : http://xxx.lanl.gov/ftp/math/papers/0304/0304219.pdf)

  20. Par bisous le 3 déc 2009 | Répondre

    bonsoir,
    rectificatif
    le magreb veut dire (occident) en langue arabe parce que le magreb et géographiquement la terre la plus occidental par rappot a la peninsule arabique .donc pour un citoyen vivant dans un des pays du moyen orient , le Maroc et l’Algerie serait les pays géographiquement les plus a l’ouest ,d’ou le nom de magreb il sont appeler d’ailleur magrebi (occidental)

  21. Par bisous le 3 déc 2009 | Répondre

    bonjour,
    RECTIFICATIF

    le chiffre europeen sont des chiffre issu du magreb introduit en europe via la sicile
    et venise ainsi que le biais de fameuse andalousie .
    les arabes sont une antité globale indiquant une zone geographique est nullement génétique. en génetique la race pur arabe n’existe pas , ce n’ai pas un code génetique mais simplement l’appellation d’un région politique ou culturelle voir géographique et l’histoire des 3 religions sont née.

  22. Par bisous le 3 déc 2009 | Répondre

    Mathématicien et astronome arabe (868-929), Abu Abdallah Muhammad ibn Jabir al-Battani fit des observations précises. Il introduit aussi des formules trigonométriques :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Math%C3%A9matiques_arabes

  23. Par CENDRINE le 3 déc 2009 | Répondre

    eonardo Fibonacci né EN 1175 à Pise, Italie – 1250) est un mathématicien italien. Il avait, à l’époque, pour nom d’usage « Leonardo Pisano » (il est encore actuellement connu en français sous l’équivalent « Léonard de Pise »), et se surnommait parfois lui-même « Leonardo Bigollo » (bigollo signifiant « voyageur » en italien). Mais son véritable nom était probablement « Leonardo Guilielmo ».

    Né à Pise en Italie, son éducation s’est faite en grande partie en Afrique du Nord. Son père, Guilielmo Bonacci, vivait à Béjaïa (Bougie, en algerie )où il était le représentant des marchands toscans en Algérie, en Tunisie et au Maroc auprès de la douane, et où Fibonacci commença son éducation en mathématiques. À cette époque, Béjaïa était un grand centre intellectuel, où résidaient des savants comme Sidi Boumedienne, Ibn Hammad, Abd al-Haqq al-Ishbili et Abu Hamid al-Saghir. Ayant aussi voyagé en Egypte, en Syrie, en Sicile, en Provence pour le compte de son père, et rencontré divers mathématiciens, Fibonacci en rapporta à Pise en 1198 les chiffres arabes et la notation algébrique (dont certains attribuent l’introduction à Gerbert d’Aurillac). Ceci illustre les liens entre la vitalité commerciale des villes d’Italie de l’époque et la créativité scientifique et artistique de leurs membres.

    Fibonacci mourut peu après, probablement à Pise.
    Liber abaci (1202) [modifier]

    Le livre des calculs est un traité sur les calculs et la comptabilité fondée sur le calcul décimal à une époque où tout l’Occident utilisait encore les chiffres romains et calculait sur abaque. Ce livre est fortement influencé par sa vie dans les pays nord-africains ; il est d’ailleurs rédigé en partie de droite à gauche.

    Par cette publication, Fibonacci introduit le système de notation indo-arabe en Europe. Ce système est plus puissant et plus rapide que la notation romaine, et Fibonacci en est pleinement conscient. L’invention sera d’abord mal reçue car le public ne comprenait plus les calculs que faisaient les commerçants. En 1280, Florence interdit même l’usage des chiffres arabes par les banquiers. On jugea que le 0 apportait la confusion et des difficultés au point qu’ils appelèrent ce système cifra, qui dérive du nom arabe du zéro (al sifr = vide, zéro). Ce serait par l’usage des nombres dans la tradition cabalistique que le mot chiffre aurait acquis le sens de code secret.

    Fibonacci est plus connu de nos jours pour un de ses problèmes conduisant aux nombres et à la suite qui portent son nom, mais à son époque, ce sont surtout les applications de l’arithmétique au calcul commercial qui l’ont fait reconnaître : calcul du profit des transactions, conversion entre monnaies de différents pays. Son travail sur la théorie des nombres était ignoré de son vivant, mais il fut très largement lu pendant les deux siècles qui suivirent. Ses travaux sont désormais très utilisés en finance de marché, et en particulier en analyse technique.
    Practica Geometrie (1220) [modifier]

    C’est un livre de géométrie et de trigonométrie, hommage indirect du mathématicien pisan à Frédéric de Souabe, qui fut couronné empereur à la fin de cette année 1220.
    Liber quadratorum (1225) [modifier]

    Ce livre des cercles dédié à Frédéric II est un livre de problèmes numériques, partie très impressionnante du travail de Fibonacci.
    Flos (1225) [modifier]

    C’est un regroupement de solutions aux problèmes posés par Maître Giovanni de Palerme, philosophe de la Cour, lors d’un concours de mathématiques organisé par et en présence de Frédéric II, problèmes que seul Fibonacci avait su résoudre.
    Les noms de Léonard de Pise [modifier]

    Le nom de Fibonacci, correspondant à «filius Bonacii, fils de Bonacci », lui a été attribué de manière posthume.
    Publications liber abbaci, MS Biblioteca Nazionale di Firenze, Codice Magliabechiano
    * Liber Abbaci
    * Quadrati numeri

  24. Par CENDRINE le 3 déc 2009 | Répondre

    SALUT,

    pour ce que l’humanité fait tout les jour….
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ahmed_Djebbar

  25. Par Simpldespry le 7 déc 2009 | Répondre

    @ Cendrine & Bisous
    Merci pour les compléments d’info, très sympa :-)

  26. Par MJ le 30 déc 2009 | Répondre

    Je rigole…
    Faites une recherche sur les chiffres arabes et vous comprendrez que cette écriture « angulaire » est tout à fait moderne…
    Pour des exemples, voir ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chiffres_arabes

  27. Par Simpldespry le 31 déc 2009 | Répondre

    @ MJ
    (?) j’ai pas compris ce que vous vouliez dire par « moderne »…

  28. Par Starheater le 19 fév 2010 | Répondre

    Cette explication est complètement inaproprié, et ne tiens pas compte des différentes formes que les chiffres ont eu des siècles.

  29. Par Simpldespry le 20 fév 2010 | Répondre

    @ Starheater
    Peut être.. mais en revanche, n’as-tu pas d’autres hypothèses à proposer?

  30. Par Starheater le 20 fév 2010 | Répondre

    À la suite de votre message qui me demandait si j’avais une autre hypothèse à proposer. je vous répondrez par, oui, je non que la vôtre sois sans fondement, car aux fils des siècles les « innovateurs » en écriture auraient peut-être choisi une méthode comme celle que vous proposez, rien n’est a négliger comme hypothèse. Je vais donc vous proposez celle que je crois être bonne, pour le début de toutes les fomes d’écriture et de « chiffres ». La première langue parlé sur cette terre fut l’Araméen, or, là ou la langue est établit le chiffres le sont aussi. Mais comme vous le savez peut-être la langue à evolué selon les peuples et les chiffres de même. Donc, comme conclusion votre théorie porrais être bonne, au moins pour une certaine époque dans le temps. Tout ce que je sais c’est que ceux qui inventère les chiffres, le firent avec une certaine logique, et un mystisisme qui avait raport avec le Dieu très haut. Donc, les chiffres devaient avoir une signification mystique. Pour vous donnez un exemple, le chiffre « 1″ est un trait verticale qui pointe vers le ciel, là ou Dieu habite selon les pleuples, en plus il représente la nature unique de l’Univers et de Dieu. Le chiffre « 2″ avait à une époqie la forme d’un « Z », or, ce chiffre ressemble a s’y méprendre à un « éclair », cequi représente bien la force de Dieu. Le « 3″ représente les trois aspects de Dieu à cause des trois pointes à gauche de ce chiffre, mais il montre la « dualité » de Dieu à cause des deux pointes à droite, ou Dieu et son Verbe, si vous préféré, l’Énergie et la Vibration. Je pourrais continué avec les chiffres restant, mais cela serait hasardeux de ma part de le faire. Je vous remercie pour toutes les précieuses informations que vous avez misent à notre disposition sur votre site Web, j’espère que vous en ajouterez d’autres dans le futur. Le « Chercheurs » comme vous, la terre en a besoin pour son besoin de connaître, si bien, je vous dis, continuez vos travaux de recherches de toutes le forces dont vous êtes animé, et j’espère dans un avenir prochain vous ferez d’autres découverts qui me stimulont comme ceux que vous avez sur votre site en ce moment. Avec mon respect. Maurice

  31. Par Simpldespry le 22 fév 2010 | Répondre

    @ Starheater
    Bien évidemment c’est une façon possible comme une autre, c’est pour cela que le titre est au conditionnel. Si tu lis les commentaire tu découvrira au moins 3 ou 4 autres hypothèses
    « La première langue parlé sur cette terre fut l’Araméen, or, là ou la langue est établit le chiffres le sont aussi »
    Double erreurs!!!!
    D’abord l’araméen n’est absolument pas la première langue parlée ni écrite, renseignes-toi!
    Deuxièmement, lorsqu’on parle de chiffres, il y a deux choses à distinguer:
    1- Le mode numérique : décimal, sexagésimal, … et apparemment le sexagésimal est plus ancien!!!
    2- La manière d’écrire : ou la symbologie adoptée et c’est le sujet de cet article. Et comme on sait, un même mode numérique peut être écrit d’une infinité de façons différentes, par ex : chiffres arabes / romains

    Cependant, je suis d’accord avec toi pour le reste, car pour écrire des chiffres, les araméens auraient certainement choisi des symboles représentatives de leurs croyances. Et donc, c’est une autre hypothèse tout aussi valable que les autres

    Et puis, merci pour les compliments :-)

  32. Par MJ le 29 juin 2010 | Répondre

    En fait, les chiffres ont subit de fortes évolutions graphiques. Vous pourrez en voir l’évolution dans le lien donné et particulièrement dans le scan présenté « L’histoire de la mathématique » de 1758.
    Par « graphie moderne », je n’entends pas de date précise car l’évolution de cette graphie n’a commencé à se figer qu’avec l’imprimerie et la diffusion des savoirs. Mais les chiffres présentés ne doivent pas avoir plus de 500 ans.

    Cela dit, en regardant de près vos chiffres, je suis très surpris de certaines graphies et je me demande jusqu’à quel point ces chiffres n’ont pas été modifiés pour correspondre au propos.

    Le « 8″, par exemple, n’a jamais, à ma connaissance été dessiné de cette façon. Il est passé directement, d’un dessin angulaire (avec un seul angle, d’ailleurs) à un dessin « rond ». Mais peut-être peut-on le retrouver dans certains manuscrits. L’enluminure pouvait donner des formes curieuses.

    Le « 5″ aussi est étrange. Car le dessin à la plume ne pouvait pas favoriser cette graphie. Pas plus, d’ailleurs qu’une « gravure » potentielle. La gravure accepte bien les angles droit et les lignes assez longues. Le cinq me paraît trop complexe pour avoir été maintenu tel quel plus de quelques jours.

    Finalement, je me demande où vous avez trouvé ces références ? Car, mise à part votre lecture d’enfance, vous avez dû retrouver la graphie de ces chiffres quelque part pour la reprendre ?

  33. Par Simpldespry le 29 juin 2010 | Répondre

    @ MJ
    J’ai admiré le facteur « plume ».. c’est vrai que ça peut confirmer (ou infirmer) plusieurs suppositions
    Sinon je n’ai jamais dit que les chiffres étaient écrits de la façon « carrée » que j’ai présentée.. peut être le monsieur (ou la dame ;-) ) qui a inventé cette écriture à réfléchi en terme de nombre d’angles, mais qu’effectivement, il était contraint de moduler le graphique afin qu’il soit facilement circonscriptible par les moyens disponibles
    Pour les références je n’en ai pas.. j’ai repris les dessins que j’ai pu mémoriser, e, fait la règle des angles a facilité l’apprentissage par cœur

  34. Par bob le 5 oct 2011 | Répondre

    Les chiffres ne sont pas arabes mais indiens
    C’est une blague ou quoi ?
    Cette vérité, Denis Guedj nous la rappelle dans son ouvrage « Zéro »(Robert Laffont), mais cette réalité historique agace.
    Les interlocuteurs d’origine maghrébine, lui reprochent de leur « voler » un héritage dont ils sont fiers. Pourtant, les faits sont là.
    Le système décimal fondé sur les chiffres 0 à 9 est bien né en Inde.
    Il a été introduit à Bagdad au début du IXe siècle par le mathématicien Al-Khwarezmi. Ce savant ouzbek en a fait la promotion dans un ouvrage de vulgarisation intitulé « Le livre du calcul indien ».
    Pour Ahmed Djebbar, le mérite des arabes est d’avoir « internationalisé » ce mode de numérisation positionnel, où le zéro a un rôle essentiel.
    Le mot « chiffre » vient d’ailleurs de « sifr » qui signifie « vide » en arabe, terme utilisé au départ pour désigner le zéro.
    Le système décimal a été transmis à l’Occident par l’intermédiaire de l’Andalousie musulmane.
    Le graphisme des chiffres que nous connaissons n’est pas celui qu’ils avaient à l’origine.
    Leur forme s’est progressivement modifiée, épurée.
    Aujourd’hui dans les pays arabes d’Orient, les chiffres (étiquettes dans les magasins) sont incompréhensibles de nous, car ils restent graphiquement proches de leurs ascendants indiens.

  35. Par MICHEL le 30 avr 2012 | Répondre

    D’après les deux remarquables ouvrages de Georges IFRAH concernant l’histoire Universelle des CHIFFRES( Robert Laffont):
    Tome II page 405 c’est au 3ème siècle avant JC qu’est apparu le chiffre zéro par les Babyloniens
    par ailleurs on trouve au tome 1 page 794 et la suite , les 8 explications fantaisistes sur la forme des chiffres et leur histoire (les angles,le nombre de traits, de points, d’arc de cercles,la légende de Salomon etc….et tome II page345 les travaux de Gerbert d’Aurillac vers 1000 et page 367 les études exceptionnelles de Fibonacci sur l’origine des chiffres Il faut lire et étudier ces deux ouvrages d’une rare érudition sur l’origine des chiffres depuis le Magdaléen

  36. Par Simpldespry le 2 mai 2012 | Répondre

    @ MICHEL
    Lorsque j’ai posté cet article, je ne croyais pas qu’il suscitera autant de débats!!
    Cependant, au cours des discussions j’ai appris une chose, c’est que les chiffres que nous utilisons aujourd’hui est une idée merveilleuse et un héritage universel, ils ne sont pas la propriété d’une civilisation particulière et je doute que leur invention s’est faite par une seule personne

  37. Par un être humain le 14 jan 2014 | Répondre

    Paix à tout le monde,
    @ anonyme: Pour répondre à ce que vous avez écris, les musulmans savants de l’époque innovaient et découvraient pour une cause autre que la reconnaissance de leur prochain… selon la croyance musulmane ,le savoir que detiennent les hommes est transmis par le bon Dieu après les effort de l’etre humain donc qui enleve toute volonté par les scientifique de l’epoque de rechercher la reconnaissance de ce bas monde il avaient pour seul objectif l’au delá. la difference avec la philosophie occidentale c’est que les musulmans ne sacralisent pas les hommes et les savents ce qui prouve la majesté de cette religion car à travers ses savents et scientifiques ,son objectif n’est vraiment pas matériel (comme en Occident aujourdhui, tout se vend meme le savoir!) par ailleurs c’est le bien être des humains sans être obligés de payer pour cela.

Poster un commentaire

*

A Propos

Ici j'exprime mes reflexions, qui sont les reflexions de ce qui je suis et de tout ce qui m'entoure.. Plus

Souscrire?

  Souscrire dans un lecteur? Ou, souscrire via e-mail:
Entrez votre e-mail:   
Trouver :